La prochaine visite du Sponsoring Committee de l’Association Psychanalytique Internationale pour l’ALDeP aura lieu le week-end du 19 au 21 octobre 2018. Vous pouvez consulter les détails relatifs aux demandes d’entretien en cliquant ICI.

Le programme des séminaires de l'année 2018-2019 est actuellement en ligne. Il est diffusé dans la section Séminaires (Activités scientifiques).

Le programme des conférences de l'année 2018-2019 est actuellement en ligne. Il est diffusé dans la section Calendrier (Activités scientifiques).

LETTRES D'INFORMATION

  • 12ème lettre d'information
  • 13ème lettre d'information (en préparation).
  • CONGRÈS INTERNATIONAUX
    2019

    PUBLICATIONS

    La section "Publications" vise à faire connaître les références bibliographiques des membres (publications éditées ou à paraître), les conférences déjà données ainsi que les articles qui traitent de questions théoriques, cliniques et de technique psychanalytique. Une section est également consacrée aux commentaires d'articles et d'ouvrages.
    (Dans la sous-section "Publications des membres", les titres en rouge renvoient au résumé ou au texte intégral de l'article).

    Utiliser le navigateur Google Chrome ou Internet Explorer, pour une meilleure fonctionnalité du site.


    Thème de l'année 2018-2019

    FIGURES DE L'INCONTOURNABLE HAINE


    Sculpture : Infância de Caim (L'enfance de Caïn). António Teixeira Lopes (1866-1942) Signé et daté 1890, Portugal.


    Argument

    Dans la sculpture de António Teixeira Lopes, le regard de Caïn ne déçoit pas. Corps d’enfant, éclat d’une innocence qui pourtant porte un regard d’hostilité : haine fraternelle, haine d’une humanité, haine de l’humain... haine humaine.

    La haine et la destructivité, contenues et modérées par l’amour, constituent le fil rouge qui a traversé l’édifice psychanalytique depuis ses balbutiements, pour continuer à se développer et à se formaliser plus concrètement avec les successeurs de Freud. Si la question de la sexualité infantile, la « prédisposition perverse polymorphe » de l’enfant et ses retours dans l’œuvre ont occupé l’essentiel des élaborations analytiques du début, la haine et la destructivité – qu’elles s’expriment sous l’angle de l’énergie destructrice ou son contraire, la réduction à zéro de toute force vitale – ont jalonné son parcours théorique jusqu’à la fin.

    Dans le corps : les premières dysfonctions hystériques paralysant un corps, le réduisant paradoxalement à un organe libidinal qui souffre de haine et d’amour, le désaide de l’infans aux prises avec un adulte qui peut ou non être secourable (le Nebenmensch de l’Esquisse…, 1895), les forces destructrices et punitives – quoiqu’aménagées par la libido – du sado-masochisme (1905, 1915, 1919, 1924), la théorisation contestée de la pulsion de mort comme « destructivité d’abord sans énergie » qui prend consistance secondairement avec le renfort de la libido, ou aussi se développe en énergie dévastatrice comme dans les textes sur la guerre (1915, 1933) et le malaise dans la culture (1930).

    Dans la cure psychanalytique, la polémique avec S. Ferenczi met les fondements de la réflexion sur le transfert négatif dans sa valence de haine, couplée à l’amour de transfert (1937). Si la haine n’est pas prise en compte et interprétée dans le transfert, elle peut faire le lit d’impasses où la réaction thérapeutique négative peut porter préjudice au processus de la cure. Reproche que fit Ferenczi à un Freud qui, dans une réponse mitigée, reconnait la valeur de l’analyse du transfert haineux, estimant cependant qu’il n’est pas toujours décelable au moment de l’analyse.

    Il revient aux auteurs post-freudiens de reprendre avec un développement plus formalisé les tenants de la haine et de la destructivité « active » comme composante de structure, inhérente au psychisme et à son organisation. Ainsi en est-il de la dynamique destructrice primaire, projective et persécutrice des premiers mois de la vie (M. Klein) ; cette découverte est par la suite nuancée et enrichie par les post-kleiniens et par D. W. Winnicott qui fait de la haine dans la clinique du contre-transfert un affect à reconnaitre, analyser et communiquer dans certaines organisations où l’agir prédomine (à savoir que Winnicott a aussi conceptualisé un type de haine de soi qui revient dans la cure par un effondrement proche de la description de la pulsion de mort désintriquée chez Freud). D’autres analystes contemporains décrivent un narcissisme de mort qui vise à l’abolition de l’unité du Moi (A. Green) ou un narcissisme blessé à mort qui, peinant à se rétablir, tente de se réaliser par un procédé d’emprise sur un objet dépouillé de toute subjectivité (les perversions narcissiques).

    Le destin de la haine a également été l’objet de réflexions d’auteurs qui ont examiné les transformations sublimatoires de celle-ci. Ainsi en est-il de la créativité comme l’une des transformations possibles d’une pulsion destructrice épousant des formes culturelles, littéraires et artistiques diverses. Aidant à la réorganisation de l’énergie somato-psychique, les productions littéraires et artistiques peuvent témoigner d’un cheminement et d’un processus de transformation pulsionnelle aboutissant à l’œuvre, sans que cette dernière ne soit nécessairement réductible au processus en question. Sur un autre plan et en aval de la production elle-même, certains artistes procèdent à l’annihilation de leurs propres œuvres dans un mouvement de construction/destruction (F. Bacon qui détruit ses peintures réalisées vers 1944) ou de construction/destruction/reconstruction, à l’exemple de J. Baldessari qui procède à l’autodafé de son œuvre d’une certaine période pour en créer une nouvelle à partir des cendres. Un autre procédé artistique contemporain réside dans le geste volontaire de détruire, comme geste artistique (dessin effacé de De Kooning, réalisé par R. Rauschenberg). Dans ce cas, détruire l’art serait-il en lui-même un art.

    L’irreprésentable haine et son retour dans le corps nous mène sur le chemin des somatoses, des dysfonctionnements et réactions somatiques, de certaines maladies auto-immunes qui peuvent aller jusqu’à menacer la vie. Que le moi en défaut de mentalisation ne puisse pas lier certaines représentations traumatiques, mène à un clivage qui paradoxalement engage le corps souffrant et protège le psychisme d’une sursaturation représentative. De ce fait, le symptôme psychosomatique protège et attaque en même temps : il protège le psychisme, au risque d’une destructivité de la pensée, et surcharge le corps. D’où la complexité de l’action thérapeutique, de la technique à adopter et de la temporalité engagée dans ce genre de distorsions.

    Sans que cela ne fasse l’objet d’études structurées et conceptualisées, la haine et l’amour dans le mouvement analytique et dans les groupes intra et inter analytiques constitue l’une des situations les plus symptomatiques dans la progression du mouvement depuis le début de la psychanalyse (Jung, Ferenczi, Rank…). Discordes, dissensions, divisions, évictions, démissions ou démissions provoquées, désunions et ré-unions, passions et transferts groupaux ont été organiquement liés à une discipline qui pourtant, et malgré les « promesses » de son déclin, continue à évoluer de par les potentialités inhérentes à sa découverte depuis plus de cent ans (A. Green, Les enjeux de la psychanalyse à l’aube du 21ème siècle).

    Afin d’assurer un encadrement à sa découverte et une transmission à sa conception de l’appareil psychique – encadrement loin d’être idéal, le purisme psychanalytique ayant montré qu’il n’a jamais été garant de son évolution –, Freud avait fondé l’Association psychanalytique internationale (IPA) en 1910. Les différentes réflexions sur une telle structure, mises à part leur aspect politique et démagogique, ont essayé au fil des ans de fonder un soubassement pour une réflexion en mouvement afin de revenir à l’analytique là où parfois, la résistance institutionnelle gagnait du terrain au détriment d’une réflexion qui tente de maintenir ouvertes les découvertes freudiennes de base.

    Au niveau géopolitique, haine et destruction – parfois avec la fausse couverture de l’extrémisme religieux, dans une haine de l’autre étrangement inquiétant et une haine et de soi – ont souvent rendu difficile, voire impossible, le développement de la psychanalyse dans certaines régions défavorisées ou embrasées par des guerres sans répit. En revanche, l’Europe, bercail de la psychanalyse a toujours été au cœur du potentiel évolutif de l’héritage freudien ; en témoigne le soutien par l’Internationale, du développement des sociétés de psychanalyse au Moyen-Orient et en Asie, appuyées par la Fédération européenne.

    En réponse à la vision quelque peu pessimiste de Jacques Derrida (Geopsychoanalysis: … and the rest of the world, 1981) qui parlait des régions du monde où l’Homo Psychoanalyticus n’avait pas existé et n’existera peut-être pas, Peter Loewenberg et Nelly Thompson rappellent la naissance des récentes sociétés de psychanalyse qui viennent s’ajouter à celles qui se sont multipliées depuis la fondation de l’IPA dans de nouveau pays, dont le Liban (100 years of the IPA…, Karnak, 2011, p. xxvi) qui rappelons-le, a été le premier des pays arabes à promouvoir un discours psychanalytique, depuis 1980. Ce Liban au pied duquel Gérard de Nerval situe le berceau de « toutes les croyances du monde…, que c’est sur ce point de la terre qu’eurent lieu les scènes primitives de la bible… les premiers sacrifices… [et où l’on vous montrera] le rocher tâché du sang d’Abel… » (G. de Nerval, Voyage en Orient, Charpentier, Paris, 1851, p. 347).

    Comme dans toutes les sociétés au monde, la psychanalyse au Liban a vécu des rivalités, des mouvements d’amour et de haine, des crises groupales et institutionnelles, des scissions, ainsi que des restructurations qui ont essayé, chacune à sa manière, de reprendre le travail là où les blessures avaient rendu difficiles la réorganisation d’une pensée analytique capable d’évoluer. Elle stagnait parfois, puis redémarrait dans un engagement indéfectible pour la transmission d’une psychanalyse confirmée par le réel de la clinique ; une psychanalyse comme discipline heuristique, thérapeutique et théorique. Chacun le fait selon ses convictions et son expérience sincère dans le cheminement pour lequel il s’est engagé.

    Cette année 2018-2019, l’incontournable de la haine prendra, dans ses différentes figures et expressions, une place de choix dans la majorité de nos conférences et séminaires.
    Un combat avec la haine, une négociation plutôt, une vieille amitié ou encore une patiente découverte : une intrication de la haine et de l’amour qui se sont toujours aimés et haïs un peu, beaucoup, pas du tout, passionnément, à la folie…


    Programme des conférences.




    العربية English

    Bienvenue sur le site de l’ALDeP

    L'Association Libanaise pour le Développement de la Psychanalyse (ALDeP) est rattachée à l'Association Psychanalytique Internationale (IPA) et à la Fédération Européenne de Psychanalyse (EPF) en tant que Study Group depuis janvier 2010.
    Fondée par cinq psychanalystes libanais membres de l'IPA, elle est officiellement reconnue par l'État le 26 mars 2009 (Journal officiel du 2/04/2009). Son but est de transmettre et développer la psychanalyse comme discipline scientifique spécifique et comme méthode thérapeutique et de recherche en accord avec l'œuvre de Freud et ses successeurs.

    Elle a pour principaux objectifs de diffuser la psychanalyse en organisant séminaires, journées d'Études, colloques et congrès, et d'encourager les échanges avec des collègues d'orientations diverses en consolidant des relations avec des sociétés psychanalytiques au Liban et à l'étranger.

    Elle se propose d'organiser la formation de candidats à la pratique de la psychanalyse en maintenant les invariants de base de la formation (cure psychanalytique personnelle, analyses supervisées et séminaires d'enseignement) tout en reconnaissant le rôle central du psychanalyste et sa responsabilité dans le processus de la cure.

    (Voir la suite de ce texte dans la section Présentation de l'ALDeP.)

    ALDeP sur Wikipédia (fr)

    Histoire de l'IPA (ar)


    Conférence du 24 mai 2018


    L'AUTRE LANGUE : PENSÉES PSYCHANALYTIQUES SUR LA MIGRATION
    Perte de la culture et de la langue


    Nayla DE COSTER


    Modératrice : Mona Chahoury Charabaty




    Lire l’argument >>



    Le jeudi 12 avril 2018 à 19h30, à l'Hôtel Smallville, rue de Damas, Badaro (en venant de Furn el Chebbak vers le Musée National de Beyrouth).









    The Lebanese Association for the Development of Psychoanalysis (ALDeP) has been founded in 2009 with the aim of promoting psychoanalytic thinking and organize the training of candidates.


    History

    In Lebanon, the practice of psychoanalysis began in the 1970s with the interest of psychologists and psychiatrists towards Freudian theory. The 1975 Lebanese Civil War set back the first activities of the pioneers without preventing them from continuing their clinical and academic practice and teaching.
    A few years later, the Lebanese Psychoanalytic Society was founded in 1980. From this first society, emerged groups and associations, including the Lebanese Association for the Development of Psychoanalysis, first Association in the Arab World to join the International Psychoanalytical Association, founded by Sigmund Freud in 1910.


    Creation of the Lebanese Association for the Development of Psychoanalysis

    In March 2009, five psychoanalysts, Mona Charabaty, Wafica Kallassi, Marie-Thérèse Khair Badawi, Nagib Khouri and Maurice Khoury (soon joined by Mouzayan Osseiran), founded the Lebanese Association for the Development of Psychoanalysis. The association was recognized by the Lebanese Ministry of Interior on March 26, 2009. In January 2010, ALDeP joined the International Psychoanalytical Association (IPA) and the European Psychoanalytical Federation (EPF) as a Study Group.


    Scientific activities and training

    Scientific activities

    The scientific activities of ALDeP consist of seminars, clinical workshops, conferences and meetings. Internal seminars are reserved for training psychoanalysts. Other seminars and clinical workshops are open to psychoanalysts and psychotherapists interested in psychoanalysis.
    Conferences and meetings oriented towards a wider audience are regularly held. Besides pure psychoanalytical topics, they generally deal with subjects from various fields such as literature and other cultural oriented themes. Moreover, and from a perspective of dialogue, ALDeP inaugurated, in 2016, debates with psychiatrists and therapists of non-analytical approaches.
    ALDeP members also participate actively in scientific meetings outside the association, including the annual French speaking psychoanalysts congress and the IPA and EPF conferences.

    Training

    Like all psychoanalytical models, it is based on the tripartite concept of training: personal psychoanalysis, supervisions as well as theoretical and clinical seminars. Around the end of the personal psychoanalysis, and if the candidate’s application to institutional training is accepted, he/she is then asked to practice psychoanalysis under supervision and follow simultaneously the theoretical and clinical teaching of the association. After the training's validation by the Education Commission, the candidate can then apply for his/her association's membership.



    التجمع اللبناني لتطوير التحليل النفسي، المُلحق بالجمعية العالمية للتحليل النفسي وبالاتحاد الفيدرالي الاوروبي للتحليل النفسي، هو تجمع بحثي - تدريبي منذ كانون الثاني 2010

    تأسس التجمع على يد خمس محللين نفسيين لبنانيين أعضاء بالجمعية العالمية للتحليل النفسي، وهو مُعترف به رسميا من الدولة اللبنانية في 26-3-2009 - الجريدة الرسمية في 2-4-2009

    غايته نقل وتطوير التحليل النفسي كدراسة علمية مختصة وكطريقة علاجية وبحثية متطابقة مع النتاج العلمي لفرويد وخلفائه

    من اهم اهدافه نشر التحليل النفسي بتنظيم الحلقات والايام الدراسية، المؤتمرات والندوات، وتشجيع التبادل والتواصل مع الزملاء من مختلف التوجهات وتمتين العلاقات مع الجمعيات التحليلية في لبنان والخارج

    كما يقترح التجمع تنظيم التنشئة لمرشحي ممارسة التحليل النفسي مع الحفاظ على الثوابت الاساسية للتنشئة (العلاج التحليلي الشخصي، تحليل موجه وحلقات دراسية تعليمية) مع التأكيد على دور المحلل الرئيسي ومسؤوليته في سياق العلاج
    التجمع اللبناني لتطوير التحليل النفسي مبني على اساس مزدوج من الصرامة والابتكار. يتطلّع ان يكون ابداعياً وفي نفس الوقت بأستمرارية مع الماضي والاصول الاولية للخطاب التحليلي في لبنان، ارتداداته وتغيراته

    هذه المؤسسة هي ايضا للتذكير بالقواعد الهيكلية لكل علاج تحليلي، مع الاخذ بألاعتبار مسؤولية المحلل على الابتكار المستمر للاصغاء كما ولايجاد بدائل لتفعيل السياق التحليلي بهدف الاكتشاف الذاتي. هي أيضا تذكير بالمكانة الرئيسية لاطار العلاج وللتفسير التحليلي كثوابت مركزية لسياق العلاج، حيث الفعل السلوكي، حتى لو كشف معناه، يستطيع أن يصل في بعض الاوقات الى شل مجرى التحليل

    فضلا على ذلك، يعتبر التجمع اللبناني لتطوير التحليل النفسي انه ليس من مصلحة التحليل النفسي في ايامنا ان يبقى على هامش التيار التحليلي العالمي الذي يضم جمعيات غنية علميا ومتنوعة تكامليا. فالبقاء على هامش هذا التيار يؤدي الى خطر العزلة واضعاف الخطاب التحليلي المتعدد والمتغير الذي ما انفك يغتني من ايام فرويد. لذا كان من الاهداف الاساسية لاستهلال التجمع اللبناني لتطوير التحليل النفسي، الانضمام الى هذا التيار بالعمل على ترتيب الخطوات اللازمة للانتساب الى الجمعية العالمية للتحليل النفسي الذي أسسها فرويد عام 1910. هذه الجمعية معروفة بتعددية نماذج التنشئة (النموذج الفرنسي، نموذج ايتنغون ونموذج الاورغواي) المترابطة مع تنوع نظري وعملي. ونجح المسعى بأنضمام التجمع اللبناني لتطوير التحليل النفسي الى الجمعية العالمية للتحليل النفسي في كانون الثاني 2010 كتجمع بحثي - تدريبي

    التجمع اللبناني لتطوير التحليل النفسي يأتي في سياق تطور الفكر التحليلي في لبنان. لذا من الطبيعي أدراجه بتاريخ هذا التطور في البلد، الذي عرف عدة أرتدادات مركزة في مجملها حول الجمعية اللبنانية للتحليل النفسي (الاولى في الشرق الاوسط العربي، المؤسسة عام 1980) التي أنشقّت منها عدة مجموعات وجمعيات. ولكن نشأة الخطاب التحليلي في لبنان تعود الى السبعينات (1970) مع اهتمام علماء النفس والاطباء النفسيين بعلم قليل الانتشار في المنطقة. ولكن كُبحت هذه البداية بسبب الحرب الاهلية 1975 ولكنها لم تمنع رائديها من الاستمرار ومزاولة نشاطهم مع ارساء القواعد التعليمية للتحليل النفسي في الجامعات. وتجدر الاشارة ان هناك زملاء تركوا لبنان قبل وأثناء الحرب للاستقرار بالولايات المتحدة، كندا، فرنسا

    إنّ التنشئة الفرنسية من منظار فرويد ولاكان، لغالبية المحللين النفسيين الممارسين في لبنان، لم تمنع الانفتاح على تيارات تحليلية أخرى، انفتاح يعود بغالبيته للطبيعة الثقافية التعددية الخاصة بالبلد مع الاهتمام المتزايد للتحليل النفسي للاطفال الذي تطور خصوصا في بريطانيا. التحليل النفسي للاطفال، المراهقين والبنيات النفسية الغير عُصابية، حتمت تعددية تقنية وفكرية في الممارسة، تعددية أغنت كثيرا المقاربة العلاجية للمشاكل النفسية

    الفكر العيادي الذي يغلب على التجمع اللبناني لتطوير التحليل النفسي يرتكز على حبكة متعددة النظريات تميز ممارسته وترتكز على تطور كل هذه التيارات مع معادلة من وحي مشهد المجتمع الثقافي اللبناني. مع العلم ان هذا التطور لا يمكنه في اي حال ان يتغاضى عن العودة اليقظة للنصوص التأسيسية لسيغموند فرويد، وللهيكلية النظرية والتقنية التي دشنها





    Écouter en naviguant.





    Copyright © 2009 - 2012, ALDeP - Association Libanaise Pour le Développement de la Psychanalyse